COMMISSIONS OUVRIERES DES ASTURIES



cc.oo Asturias

    



XII ème congrès des CC.OO des Asturies
les 4 et 5 mai 2017 à Oviedo.

Jose Manuel Zapico
Jose Manuel Zapico

succède à 
Antonio Pino Cancelo.
Antonio Pino


Delphine Rouxel et Jacky Duhaut
représentaient la CGT Lorraine.

délégation

Intervention de la CGT Lorraine au Congrès.

Lire

Discours d'Antonio Pino Cancelo
secrétaire général des
Commissions Ouvrières des Asturies
à la Conférence régionale 
les 10 et 11 juin 2015 à Verdun.


Pino
lire

 Adrian Redondo et Antonio Pino.
le 13 aout 2014.

adrian y pino


ASTURIES:

Rapport annuel sur le marché du travail:
Chômage chronique, dévaluation salariale,
le travail n'est plus une assurance 
contre la pauvreté.


lire

congrès des CC.OO des Asturies

Le 11ème congrès des 
Commissions Ouvrières
des Asturies s'est tenu
du 23 au 25 janvier à 
Oviedo. Antonio Pino a été
réélu secrétaire général.
Jacky Duhaut y est intervenu
au nom de la CGT Lorraine.

pino

CONFERENCE DE PRESSE DU 20 DECEMBRE 2012.
Antonio Pino, secrétaire général des CC.OO des Asturies
et Gilberto Garcia Buelga responsable des politiques de développement,
se déclarent satisfaits de la mise en oeuvre d'une progressivité fiscale,
ils rejettent les coupes dans les effectifs des administrations publiques.
et dénoncent l'Etat qui impose à la Principauté un plafond de la dette
inférieur à celui des autres régions.

ASTURIES: le 19 juillet à Oviedo:

20 juin Oviedo
Des dizaines de milliers de salariés contre les reculs
 sociaux, et les attaques contre 
le droit du travail.
La CGT Lorraine a adressé un message de solidarité aux
Commissions Ouvrières des Asturies et particulièrement
aux mineurs asturiens en grève générale illimitée.

Grève générale illimitée
dans les bassins miniers.

grève


Le 18 juin Langreo a connu une grande
manifestation pour la défense du charbon
et des emplois dans les bassins miniers.

A l'issue de la manifestation les CC.OO
et l'UGT ont annoncé une marche des 
mineurs jusqu'à Madrid. 
La lutte continue.

ASTURIES: le 20 juin à Oviedo:

20 juin Oviedo
Des dizaines de milliers de salariés contre les reculs
 sociaux, et les attaques contre 
le droit du travail.

Message de soutien des
Commissions Ouvrières
des Asturies à la CGT Lorraine.

lire

Décès de Marcelino CAMACHO:
fondateur des Commissions Ouvrières,

premier secrétaire général de la Confédération.

M.Camacho

"Ils ne nous ont ni domptés,
ni fait plier,
ils ne nous domestiqueront pas".


lire bulletin syndical des CC.OO.







CONJONCTURE ECONOMIQUE ET SOCIALE
AUX ASTURIES.

1er semestre 2010.

lire



Une délégation des Commissions Ouvrières

des Asturies a participé au Congrès de
L'Union Départementale des Vosges,
les 10, 11, et 12 mars 2010 à Epinal.

La délégation était composée de 3 camarades:
Antonio Pino Cancelo (secrétaire général),
Gilberto Garcia  (politique de développement),
Adrian Redondo (international et jeunesse).

Le salut d'Antonio Pino Cancelo,
secrétaire général, aux congressistes.

lire






Le Xème Congrès des Commissions Ouvrières des Asturies

s'est déroulé du 25 au 27 février 2009 à OVIEDO.


Congrès des CC.OO des Asturies

La CGT Lorraine y était représentée par son secrétaire régional
Jacky DUHAUT ainsi que par J.François LASSAGNE.

Le congrès a élu une nouvelle commission exécutive et reconduit
son secrétaire général Antonio PINO CANCELLO.

Discours au Congrès de Jacky DUHAUT pour la CGT Lorraine:


lire





Principaux organismes intervenant
dans la politique de promotion économique
de la Principauté des Asturies.

lire



Journées d'études à OVIEDO
(du 6 au 10 novembre 2007).


A l'invitation des Commissions Ouvrières
des Asturies, Catherine Prinz a participé
pour le Comité Régional cgt de Lorraine aux
journées d'études consacrées à
l'Amérique Latine du 6 au 10 novembre
à Oviedo, sur le thème:

"Le syndicalisme face à
la globalisation néolibérale"

Outre les CC.OO
des Asturies et la CGT Lorraine, la CUT
de Sao Paulo (Brésil), la CUT de Concepcion
(Chili), la CTA de Santa Fe (Argentine),
et la CTC de Pinar del Rio (Cuba)
ont participé à ces journées d'étude.






Une délégation des Commissions Ouvrières

des Asturies  a séjourné en Lorraine
du 12 au 17 septembre.


Délégation des CC.OO des Asturies.
Emmenée par Antonio Pino Cancelo (au centre) le Secrétaire général des CC.OO des Asturies,la délégation comprenait également Jose Antonio Gonzales Lopez (à gauche), administrateur et responsable des relations internationales, ainsi que Jose Maria Guzman Pacios (à droite), responsable des questions industrielles et du développement, ici en compagnie de Christiane Sophocle du syndicat cgt du CHS de Verdun. Les visites d'Arcelor à Florange,des fours à chaux de Dugny, de Norske Skog à Golbey et du Campus Fibres à Epinal étaient au programme. La coopération entre les CC.OO des Asturies et la CGT Lorraine va se renforcer et un travail est en cours pour organiser des journée d'études communes en vue de dégager des convergences revendicatives dans un certain nombre de domaines communs aux à nos deux régions.




- A la demande des Commissions Ouvrières, D.Fave a participé 
à une réunion à Séville le 8 juin sur la précarité
des jeunes et des femmes, et exposé la situation 
de l'emploi en France et la lutte contre le CPE notamment.

-----------------------------------------------------

- A la demande du Collectif Jeunes des Commissions Ouvrières des Asturies,
Jacob Charton secrétaire du syndicat départemental des
Activités postales et de télécommunication des Vosges
 a participé aux journées d'études les 8 et 9 juin à Oviedo,
pour y aborder les problèmes de précarité et la lutte anti CPE notamment.





La Commission Exécutive des Commissions Ouvrières

des Asturies rejette l'OPA hostile de Mittal sur Arcelor:

lire


Histoire des CC.OO des Asturies,
dans la Transition et la Démocratie.

télécharger




9ème Congrès des CC.OO des Asturies.


  Le Comité Régional a participé en décembre dernier au 9ème congrès des Commissions Ouvrières des Asturies à Oviedo. A cette occasio un forum syndical international s'est déroulé en présence des CC.OO des Asturies, de la CGT Lorraine, de la CGIL des Abbruzzes, de la  CGT IN de Villareal ( Portugal), de la CUT de Sao Paulo (Brésil), de la CTA de Santa Fe (Argentine),et de la CUT de Concepcion (Chili).

Ce congrès a vu le remplacement de notre camarade Alberto Rubio par  le camarade Antonio Pino au poste de Secrétaire Général.

La délégation du CRL était composée de Jacky Duhaut (secrétaire régional) et Jean François Lassagne (responsable relations internationales)


 


Déclaration du Secrétaire Général
des CC.OO des Asturies le 1er mai à Gijon.



Au terme de la manifestation du 1er mai qui a rassemblé plus de 20000 personnes à Gijon à l’appel des CC.OO et de l’UGT, pour plus d’emplois stables, une meilleure protection sociale et pour la défense des industries aux Asturies, Antonio Pino a alerté, dans son intervention, sur la gravité de la crise industrielle qui touche les Asturies.

Le secrétaire général des Commissions Ouvrières des Asturies a rappelé les éléments de la dernière enquête sur la population active, selon laquelle 4700 emplois ont été perdus dans le secteur industriel durant la seule année 2004.

« On a beau vouloir masquer cette réalité, mais nous sommes bel et bien, comme le répètent les Commissions Ouvrières, dans un nouveau processus de reconversion industrielle » a affirmé Antonio Pino, « avec des réductions d’effectifs à Aceralia, Izar, Naval Gijon, Duro Felguera, et celles qui pourraient se produire dans les mines de charbon ave c le nouveau plan, où  7000 emplois de plus que prévus ont déjà été supprimés » et « sans que ces entreprises ne prévoient des investissements garantissant l’avenir. Voila pourquoi ce qui se passe dans le secteur industriel est grave » ce qui nous oblige « à défendre nos industries, y compris par la mobilisation si nécessaire ».

Parce que, de plus, loin de reconnaître cette situation préoccupante, le gouvernement régional nie « l’évidence, et se place du côté des discours intimidateurs des multinationales qui recourent à la menace de la délocalisation, si leurs intérêts ne sont pas pris en compte », alors que ce que l’on attend de lui, c’est « d’élaborer une bonne fois pour toute un plan industriel négocié avec les organisations syndicales et le patronat, et capable d’affronter les problèmes industriels aux Asturies ». Au contraire, ajoute le secrétaire général des Commissions Ouvrières, dans l’Exécutif, « ils favorisent et veulent développer un modèle de relations sociales qui bascule fondamentalement dans la flexibilité et l’insécurité pour les travailleurs : polyvalence, mobilité, allongement de la journée de travail, salaires variables liés à la productivité . Comment concilier encore le travail et la vie de famille ?», s’interroge Antonio Pino.

La préoccupation des Commissions Ouvrières grandit avec « la réduction voire la disparition prévisible des fonds européens conséquents qui ont permis de financer de nombreux projets aux Asturies ». Pour ces raisons, « ou bien il y a un engagement sérieux et décidé des gouvernements, tant central que régional, avec le patronat, pour définir et renforcer un outil productif, ou bien cette communauté va connaître un avenir difficile ».

Les critiques envers le gouvernement régional ont été étendues d’abord au Service Public de l’emploi, que l’Exécutif « utilise comme un instrument du pouvoir », puis au sujet du Salaire Social, car, « si la loi ne correspond pas à ce qui a été signé dans le pacte, l’Exécutif nous trouvera en face de lui ».

Concernant les revendications pour plus d’emplois stables et une meilleure protection sociale, Antonio Pino a affirmé « que le patronat ne peut indéfiniment continuer à fonder ses propositions sur la réduction du droit du travail et sur la liberté de licencier plus facilement et à moindre coût, ou sur la promotion de nouveaux contrats précaires ». Dans cet esprit, le secrétaire général des Commissions Ouvrières des Asturies a souligné que les négociations dans le cadre du dialogue social à Madrid « commencent à rencontrer des difficultés dans leur poursuite » et il a enjoint le gouvernement central à apporter des solutions par une augmentation des investissements industriels productifs, la réduction de la précarité et de l’insécurité,  par des mesures propres à faire respecter les normes du travail, par la lutte contre le travail illégal dont sont victimes les travailleurs immigrés, par des mesures facilitant l’accès des femmes au marché de l’emploi, et enfin en impulsant la loi sur la dépendance ». Parce que « nous ne pouvons pas continuer cette compétition sur  base de bas salaires et de précarité, nous devons avancer vers un modèle fondé sur l’investissement productif, le développement technologique, la formation et la qualification »

Des exigences qui prennent tout leur sens, surtout dans une communauté autonome comme la nôtre, qui enregistre la plus faible croissance économique durant les dix dernières années, qui a le taux d’activité le plus bas, qui est en tête du taux de chômage et dont la part des plus âgés dans la population ne cesse de croître.


Article paru dans EL Sindicato le journal des CC.OO des Asturies.